La COMMUNE DE PLEUBIAN

Musée

VISITEZ LE MEMORIAL AMERICAIN

MUSEE DES FORTERESSES VOLANTES

- Contact : 09 67 48 88 22, alain.padel22@orange.fr

- Le musée de la presqu’île est installé dans une grande salle du manoir du Launay, tenu par des bénévoles, et plus particulièrement Alain Padel.
- Le musée présente une impressionnante collection d’objets et d’archives concernant les bombardiers B17 américains et plus particulièrement les bombardiers tombés sur les communes de Kerbors et Pleubian.
- Depuis sa création, de nouveaux éléments sont venus compléter la collection, le tout dernier est un poste mitrailleur qui vient s’ajouter au poste radio et à la cabine de pilotage. Dimanche, le musée sera également ouvert lors des cérémonies commémoratives du crash des B17.
- Cérémonie dimanche 29 mai à l’aérostèle
les cérémonies se dérouleront à partir de 10 h, la première cérémonie se déroulera sur la commune de Kerbors, devant la stèle de Bellevue. À partir de 11 h, la seconde cérémonie se déroulera devant l’aérostèle de Pleubian, au manoir du Launay. Pratique Le musée est ouvert tous les samedis, de 10 h à 12 h, et sur rendez-vous pour les groupes. Il sera ouvert tous les jours, du 15 juin au 15 septembre, de 10 h à 12 h et de 14 h à 17 h. Entrée gratuite. Il est entièrement accessible aux personnes à mobilité réduite.

- Les bénévoles de l’association, avec à leur tête Alain Padel, y ont
rassemblés un certain nombre de souvenirs et de pièces d’origine du type de bombardier américain qui s’est écrasé le 29 mai 1943, près du Launay.
- La stèle américaine, érigée au Launay en souvenir des aviateurs américains qui ont péri dans le crash de leur avion.
- Au manoir du launay
entrée gratuite- visite commentée par les bénévoles sur demande
- Le 29 mai 1943, la forteresse volante américaine B 17 Yardbird s’écrasait près du manoir du Launay, en Pleubian. Alain Padel, ancien de l’aéronavale, a créé dans une crèche du manoir, un musée consacré à ce type d’avion.
Il expose de nombreuses pièces d’origine : radio, compas, bobine de détresse (ancêtres des boîtes noires),récepteur, émetteur, etc.
Il a reconstitué un cockpit de B 17. Des photos et des cartes rappellent la dernière mission des aviateurs américains pour un bombardement de la base sous-marine de Saint-Nazaire, qui se termina tragiquement à Pleubian. Sur les dix hommes d’équipage, deux périrent. Les huit autres furent libérés en 1945.

JPEG - 65.7 ko
L’équipage